Cet article est publié dans le cadre du carnaval d’articles sur le thème du stress sur le Blog yoga-yogilene.fr

Un carnaval d’articles recense plusieurs articles de différents Blog, exprimant chacun leur point de vue sur un thème commun : ici le stress ! Vous trouverez le lien pour consulter tous les articles des participants à la fin de cet article.

Moi & Le STRESS

Dans la vie, certaines choses nous causent du mal, de la souffrance, et parfois du désespoir. Il suffit de regarder autour de nous, les personnes qui nous entourent, pour voir comment les gens sont bouleversés, déçus, frustrés, et finalement plongent dans l’angoisse. Et si nous regardons vers nous-même, les conclusions sont relativement similaires. Nous souffrons et nous luttons avec certaines choses qui nous font sentir triste, déçu, et nous donne le sentiment de lutter contre la vie. Le STRESS est là, présent, en chacun de nous, c’est inévitable.

Comment le stress m’affecte ?

Quelques informations sur le stress

Le stress est une réaction face à un danger réel ou imaginaire

1. Un héritage de nos ancêtres.

À l’époque des hommes des cavernes, les Hommes avaient besoin d’être en alerte pour répondre aux possibles attaques de l’environnement.

Imaginons un instant que je vive à l’âge de pierre. Je suis tranquille dans ma grotte, autour d’un feu à m’occuper de ma progéniture. J’entends un bruit et en regardant vers l’entrée de la caverne, j’aperçois un tigre. Ma réaction nerveuse va servir de déclencheur à une réponse adéquate à la possible attaque du tigre A) en le combattant ou B) en fuyant la grotte.

Si je ne stress par , je ne vais pas me préoccuper du tigre et il y a une chance (non négligeable) qu’il me mange. Avec cette réaction de calme trop naïf, mon espèce se serait vite éteinte et je ne serais pas là aujourd’hui à écrire cet article.

Le stress est donc utile et nécessaire.

2. Il est inévitable et en petite dose, il est bénéfique.

La courbe Yerkes-Dotson est un U inversé qui montre que nous travaillons mieux sous un stress modéré, et moins bien sous des niveaux bas ou élevés de tensions.

En conséquences, des niveaux modérés mais gérables de tensions sont réellement bons pour notre performance. C’est vraiment quand la préoccupation devient trop intense qu’elle peut produire une usure sur notre corps. Or, si ce trouble intense dure dans le temps, on parle de stress chronique.

3. Le stress chronique est très toxique pour notre corps, notre esprit et notre comportement.

Premièrement, le stress chronique peut produire des problèmes de santé importants, en termes d’accidents cardiovasculaire et le développement de maladies telles que le diabète.

Deuxièmement, la préoccupation intense mal gérée peut avoir un impact sur notre esprit et notre capacité à penser de façon claire. Sous les effets d’une forte tension, nous avons plus de difficultés à résoudre des problèmes ou à être optimiste face à l’adversité.

Et enfin, le stress a un impact sur nos comportements. Nous faisons des choses que nous regrettons plus tard.

Par exemples : sous l’effet de l’agitation, je peux être plus agressive envers mes proches ou un voisin. Je vais éviter de voir mes amis car ils vont vite « me taper sur les nerfs ». Il se peut même que j’arrête certaines activités parce que je n’en vois plus l’importance.

Et finalement, nous pouvons arriver à adopter des comportements toxiques comme la toxicomanie. Nous avons recours à toute une batterie de moyens inadaptés pour faire face aux facteurs de pression dans notre vie. En plus d’être inefficace, des méthodes pour se débarrasser du stress nous nuise en termes de santé et de relations interpersonnelles

Comment répondre efficacement au stress

Le stress est inévitable dans la vie, il est donc nécessaire d’acquérir des compétences pour le gérer efficacement et continuer à faire ce qui est le plus important.

Cuisiner son stress pour qu’il soit comestible !

Pour mieux gérer notre stress, on peut opter pour développer notre résilience. La résilience a un impact positif sur notre bien-être en réduisant au minimum le stress, en favorisant une meilleure sensation mentale et physique et en adoptant des comportements plus efficaces qui nous donnent une plus grande satisfaction.

La résilience se cultive en s’engageant dans l’intégration de certaines pratiques, habitudes ou routines dans nos vies.

Voici quelques-uns des ingrédients qui conduisent à devenir résilient :

  • Les pratiques axées sur la pleine conscience.
  • Gérer les émotions négatives intenses.
  • Induire intentionnellement des émotions positives
  • Pratiquer la reconnaissance
  • Favoriser un bon sommeil
  • Pratiquer une Activité physique

En fin de compte, si nous prenons soin de nous-mêmes, nous faisons de notre mieux quand il s’agit de nos relations, notre travail et nos intérêts de vie.

N’hésitez pas à consulter les autres articles sur ce sujet sur la page http://yoga-yogilene.fr/le-stress-dans-tous-ses-etats-carnaval-darticle/

Yoga Yogilène | Il était une fois le Yoga en toute simplicité.

yoga-yogilene.fr

Je vais au Yoga, qu’est-ce que j’emmène ? une tenue de sport, des baskets, du déo ? Y’a une douche ? Je suis un peu en retard, est-ce que c’est grave ?

http://yoga-yogilene.fr/le-stress-dans-tous-ses-etats-carnaval-darticle/

Crédit photos : madstreetz, Bernard Goldbach