EMDR : DIS AU REVOIR AUX ÉMOTIONS TOXIQUES

Dans cet article, je vous propose de découvrir une façon simple, pratique et efficace pour vous débarrassez de l’anxiété et du stress : Le Tam-Tam avec EMDR.

Qu’est-ce que EMDR ?

Comme vous le savez il y a une phase de notre sommeil qui s’appelle le sommeil paradoxal et pendant laquelle les yeux font un rapide va et vient de gauche à droite en même temps que notre cerveau évacue partiellement nos stress et nos traumatismes. Mais justement, ce travail ne se fait que partiellement.

Des chercheurs sur le cerveau ont inventé l’EMDR (Eye Movement Deprogramming and Reprocessing) (Mouvements oculaires désensibilisation et reprogrammation ). une thérapie qui permet de continuer à l’état éveillé le travail de libération de ces stress et de ces traumatismes.

Comment marche EMDR ?

J’expliquerai d’autres choses et donnerai des exemples de succès plus tard mais pour le moment je veux surtout récapituler la marche à suivre.

1. Limiter la séance à quelques minutes

Limiter la séance à quelques minutes car les résultats sont puissants même si on ne le réalise souvent que plusieurs semaines plus tard (dans certains cas on sent les effets immédiatement).

2. Se concentrer sur l’émotion négative

Se concentrer sur l’émotion négative ou le souvenir douloureux qu’on veut apaiser et faire gauche-droite-gauche-droite sur le bord de ses épaules.

3. Tam-Tam

C’est-à-dire avec la main gauche toucher son épaule gauche puis avec la main droite ou l’index toucher l’épaule droite, puis avec la main gauche toucher son épaule gauche et ainsi de suite. Faire un mouvement de balancier suffisamment ample et prendre son temps .

Pas besoin de fermer les yeux ou de parler tout haut si l’on arrive à se concentrer suffisamment sur ce que l’on veut évacuer.

Il y a 3 vitesses comme pour le sèche-cheveux.
Lent (sur la partie externe des cuisses), médium (sur les épaules) et turbo (sur les tempes) pour les urgences.
En effet, plus on se rapproche du cerveau et plus les effets sont puissants.

EMDR

À quel résultat s’attendre ?

Le résultat de l’  (que ce soit sous la forme EMDR ou la forme auto thérapie) : la douleur associée à nos souvenirs et à nos émotions disparaît assez rapidement si bien qu’on cesse peu à peu de se faire des nœuds au cerveau ou d’attirer les malheurs comme des paratonnerres à merdes…

PETIT HISTORIQUE

L’ EMDR a été inventée en 1987 par Francine Shapiro. En France c’est le psychiatre David Servan-Schreiber qui l’a rendu célèbre grâce à son livre « Guérir sans divan et sans Prozac« .

Comment se passe une séance de EMDR ?

Traditionnellement, lors d’une session d’EMDR, le thérapeute, tout en nous aidant à accéder à nos souvenirs douloureux, passe un doigt ou un stylo de gauche à droite devant nos yeux qui doivent suivre le mouvement indiqué.
Cette thérapie permet de guérir de manière particulièrement rapide un type de patients qu’il était jusqu’alors très difficile de soigner – les victimes de traumatismes graves – viol, inceste, maltraitance, guerres, tremblements de terre, etc. – En fait, c’est même avec ces patients là que les résultats sont particulièrement spectaculaires!

Cette thérapie aux effets très puissants malgré son apparence totalement anodine a déjà un succès international énorme. On voit même des psychanalystes et des thérapeutes aller chez des spécialistes d’EMDR terminer un travail sur eux-mêmes.

Déprogrammation et reprogrammation

Cependant, au fil du temps, Francine Shapiro a constaté que ce n’était pas les mouvements oculaires en soi mais le mouvement de va-et-vient entre l’hémisphère gauche et droite du cerveau qui libérait les émotions bloquées. Elle a supprimé le terme de mouvements oculaires. Maintenant elle parle  seulement de déprogrammation et reprogrammation. Cette technique nous permet donc de finir à l’état éveillé le travail d’évacuation du stress que notre cerveau n’a pas terminé pendant la phase de sommeil paradoxal.

Faites le test !

Voici un petit exercice d’évaluation pour tester l’efficacité de cette méthode:

  1. se plonger dans le souvenir, la pensée ou l’émotion dont on voudrait se débarrasser.
  2. évaluer l’intensité de notre mal être sur une échelle de 1 à 10.
  3. faire une séance de “Tam-Tam”de la durée de notre choix.

    Après cette petite séance réévaluer l’intensité de notre souffrance sur cette échelle de 1 à 10.

    Cette intensité  baisse toujours d’un minimum de 2 points.

Il est important de préciser que cette méthode ne procure pas une relaxation temporaire mais définitive. Ça ne saute pas forcément tout de suite aux yeux. Car chaque fois que l’on retire une couche, celle qui se trouvait en dessous devient visible, ce qui peut donner l’impression de stagner. Mais cette fausse impression on peut l’avoir avec n’importe quelle sorte de thérapie…

EMDR

MISE EN GARDE

Certaines personnes nous mettent en garde contre le fait d’aborder avec le Tam-Tam des traumatismes graves et profonds. Certes, il est probablement mieux d’aller faire quelques séances d’ EMDR avec un thérapeute. Je dis « quelques » car l’EMDR fait partie des thérapies courtes. Ceci étant, au vu du prix exorbitant des séances EMDR, on a tendance à se pousser aux fesses pour en avoir pour son argent plutôt que suivre véritablement son propre rythme, ce qui peut justement faire remonter de grosses angoisses. Le Tam-Tam, lui, nous permet d’adapter sans cesse la thérapie à notre état du moment. Si on se sent écorchée vive ou qu’on a une tête comme une citrouille, symptôme de saturation, on peut se contenter d’une séance de trente secondes, par exemple, renouvelable quand le moment nous parait venu.

cette thérapie n’a PAS pour vocation de chercher à comprendre le POURQUOI mais à te libérer directement des émotions douloureuses.

je recommande aux gens de ne pas attendre d’avoir un gros problème pour faire du Tam-Tam. Par exemple si tu as une collègue qui te gonfle un peu, fais-le.  Donc je préconiserais de faire un panachage de gros problèmes lourds (par exemple avoir été brimée dans l’enfance car différente, violences subies dans l’enfance ) et petits tracas du quotidien.

J’ai acheté le livre de Servan-Schreiber  « Guérir ». Dans ce livre, il explique très bien le phénomène de l’ EMDR

Ce qu’il faut retenir

Ce qui libère les émotions dans l’EMDR c’est le mouvement gauche-droite-gauche ; tout en formulant ce dont on veut se libérer ; en reproduisant la phase de sommeil paradoxal. Maintenant, comme il faut en faire peu à la fois, les psys intègrent ces exercices dans une thérapie plus globale. Le thérapeute peut te faire prendre conscience de choses nouvelles, c’est certain. Mais la séance que l’on fera seul(e) sera aussi efficace du point de vue de l’évacuation. Et on a déjà tellement de névroses à évacuer dont on est parfaitement conscients

PS : les sorties à vélo on le même effet. Elles libèrent les tourments via le mécanisme gauche-droite-gauche-droite que fait votre cerveau.

EMDR