10 comportements toxiques que vous ne devez plus tolérer

1à comportements toxiques

Nos relations sont l’un des indicateurs de notre bien-être. Elles peuvent nous tirer vers le haut, ou nous enfoncer vers des états anxieux, angoissants ou dépressifs. C’est pourquoi il est primordial de bien choisir ses relations et ce que l’on accepte des autres, ou non.

Dans nos relations, nous employons des comportements qui deviennent plus ou moins automatiques. Et au fil du temps, nous avons tendance à décrire les personnes que nous côtoyons à travers ces comportements. On finit par leur trouver des excuses en se disant « il/elle est comme ça ». Or, c’est une façon de se soumettre à eux (ou à leurs comportements), même s’ils peuvent être nocifs pour nous.

De cette manière, nous continuons de tolérer l’autre, tout en pensant que la relation va durer, même si elle n’est pas fluide. Parfois, nous ne nous rendons pas compte que nous acceptons des choses qui nuisent à notre santé émotionnelle et mentale.

Qu’elles sont les personnes les plus susceptibles de tolérer des comportements toxiques ?

Les personnes peu sûres d’elles, qui ont un sentiment d’insécurité ou un problème d’attachement, sont les plus propices à se laisser malmener dans leurs relations. Celles dont les besoins émotionnels n’ont pas été satisfaits dans l’enfance sont aussi sujettes à ce genre de traitement. Bien souvent, ces personnes tolèrent plus de comportements toxiques et plus longtemps que celles qui ont confiance en elles. Quand on a confiance en soi et en ses perceptions, on détecte rapidement ces comportements comme nuisibles. Nous allons plus facilement les juger anormaux et nous allons y mettre des limites.

Les personnes qui ont vécu des négligences émotionnelles dans leur enfance, type harcèlement, dénigrements, taquineries répétées, abus psychologique ou marginalisation au sein de leur propre foyer, sont beaucoup plus susceptibles de minimiser ou de tolérer les mauvais comportements de l’autre.

Quels sont les comportement toxiques que nous ne devons pas tolérer ?

Si certains comportements peuvent vous paraître toxiques, il est tout à fait possible qu’ils ne le soient pas pour d’autres personnes. Si parmi nous, certaines façons de s’exprimer sont intolérables ; elles peuvent être tout à fait normales pour d’autres et même faire partie de leur quotidien.

Par exemple, quand vous vous rendez à votre travail, tout en devant contourner un obstacle chaque matin. Au bout de quelques jours, vous vous y serez habitués. Finalement, au bout d’un mois, vous ne le verrez plus comme un obstacle, ou tout du moins un obstacle qui ne vous permet pas d’avancer.

Manipulation et pouvoir : les dessous des comportements toxiques

« Certaines des personnes les plus venimeuses se déguisent en amis et en famille »

Tous les comportements qui ne sont pas bénins prendront des formes toxiques pour exercer un contrôle sur vous. Ils sont des signes d’un déséquilibre de pouvoir dans la relation, ainsi que des indices sur les véritables intentions de l’autre personne.

Certains comportements vont être clairement plus évidents que d’autres. Mais ce qui compte, c’est la façon dont on les nomme.

Appelez-vous ces comportements pour ce qu’ils sont ou cherchez vous à les excuser, vous y complaire, les nier, les rationaliser …. ?

Nous devons tous assumer la responsabilité de si nous acceptons ou non, les conduites toxiques dont nous savons qu’elles sont nuisibles au bien-être émotionnel de quelqu’un.

C’est à nous tous d’assumer notre responsabilité en tolérant ou non des comportements toxiques dont nous savons qu’ils nous nuisent physiquement, psychiquement, émotionnellement ou mentalement.

1. Ridiculiser vos pensées et vos sentiments

Une façon de saper l’estime de l’autre et de relayer ses sentiments au second plan, c’est en le marginalisant ou le taquinant subtilement. Ceci diminue l’importance de notre point de vue ou de ce que nous ressentons face à une situation précise.

Si vous essayez de vous créer une vie meilleure, il convient d’évaluer les personnes proches de vous afin de vous assurer qu’elles ne présentent aucun comportement toxique.

Celui qui se moque vous signifie que ce que vous pensez ne l’intéresse pas ou que ce n’est pas correct. Ils te montrent que tes sentiments ne sont pas importants, voir même, sont risibles. Ou que vos pensées sont fausses, basées sur des pensées confuses, ou que vous êtes « trop sensible » ou « trop émotif ». Ce sont des manipulations, pures et simples qui ne doivent pas être tolérées.

Évidement, on ne parle pas d’une plaisanterie de temps en temps, mais d’une façon d’être en relation avec vous de façon durable.

2. Vous décréditez

Certes, nous pouvons nous plaindre de temps à autres des comportements (ou de l’absence de comportements) de quelqu’un. C’est une chose de réclamer après un ami qui arrive systématiquement en retard ; de se poser des questions si nos colocataires ne sortent jamais les poubelles ; ou même de mentionner à l’autre qu’il n’a pas tenu une promesse qu’il nous a faite. Par contre, lorsque l’on critique le caractère de quelqu’un, en donnant des tas d’exemples avec sarcasmes ou ironie, c’est autre chose.

Lorsque votre interlocuteur commence ses phrases par « toujours » ou « jamais » et continue de déverser une pléiade de remarques désobligeantes sur ce que vous avez ou ce que vous n’avez pas, nous sommes dans un autre registre. STOP ! N’écoutez plus, nous sommes dans le cas typique d’une communication toxique et ça ne vous fera jamais de bien.

Ce style relationnel à tendance à vous abattre. Si vous vous sentez dénigré en permanence par l’autre, ne rationalisez pas son comportement en inventant des excuses pour le défendre. Pour justifier les comportements toxiques des autres, nous pouvons soit les nier, soit changer notre perception sur ce qui s’est passé. Cette stratégie à court terme évite de confronter l’autre et de créer un possible conflit. Mais à long terme, vous encouragez le comportement nuisible et le rendez normal.

3. Vous affaiblir mentalement

Il existe des jeux de pouvoir dans les relations. Certaines personnes vont envisager les relations en termes de supérieur ou inférieur et ne vont pas vous voir comme un égal, mais comme une personne faible ou manipulable. C’est ce que font les parents avec leurs enfants, en utilisant la force de leur autorité. C’est aussi ce que font les personnes qui cherchent à en contrôler une autre.

Ces personnes prennent le contrôle sur vos perceptions en modifiant votre vision de la réalité. Pour y arriver, ils nient ce qui a été dit ou fait, puis suggère que ce soit vous qui l’avez inventé ou mal compris. Ce genre de personne abuse de votre insécurité par rapport à vos perceptions. Ils savent s’amuser de vos doutes et manier le chaud et le froid pour embrouiller votre esprit. Ce comportement très toxique va vous saboter jusqu’à l’épuisement psychologique.

4. Vous traiter avec mépris

Les moqueries, les rires qui ne vous amusent pas, les regards méprisants lorsque vous dites ou faites quelque chose, ne sont jamais anodin. Ce ne sont que d’autres façons d’exercer un contrôle sur vous. Toute relation saine nécessite un respect mutuel et l’absence de mépris devrait être une règle pour tout le monde.

En aucun cas, vous ne devez tolérer le mépris et la violence émotionnelle, car c’est le préambule d’une relation toxique.

5. Laisser l’autre projeter son ombre sur vous

Ce type de comportement toxique est l’astuce préférée des narcissiques. Au lieu de reconnaître leurs sentiments et en assumer la responsabilité, les narcissiques les projettent sur ceux qui les entourent. Plus votre relation est intime et plus il utilisera ce comportement.

Prenons un exemple pratique: la personne à tendance narcissique est enragé par quelque chose. Or, il ne reconnait pas ses propres sentiments et les projettent sur vous. Il est capable de vous demander ce qui vous met en colère sur un agressif, alors que c’est lui-même qui est en colère. Pour lui répondre, vous allez devoir nier ce qu’il dit et vous excuser.

Les narcissiques

Cela modifie l’équilibre du pouvoir d’une manière subtile, car alors que vous êtes conscient de votre colère – vos poings sont serrés, vos muscles de la mâchoire travaillent, votre visage rougit – vous êtes maintenant sur la défensive, disant que vous n’êtes pas en colère.

Lorsque vous êtes confrontés à ces comportements au quotidien et que vous les tolérez pour éviter des problèmes majeurs, cela vous provoque un sentiment d’impuissance. Vous allez-vous sentir de plus en plus confus et incompris.

6. Manipuler vos insécurités

Les manipulateurs tirent parti des connaissances qu’ils ont sur les autres. Il les aveugle, les empêchent de parler et garde le contrôle.

Par exemple, le manipulateur sait que vous devenez nerveux lorsque quelqu’un se met en colère, que vous risquez de reculer s’il vous défie suffisamment, sait quel commentaire peut vous faire vous sentir inférieur ou annulé.

Ce comportement est le plus difficile à voir. Il s’agit d’un modèle de relation toxique qui vous laisse à la merci d’une personne manipulatrice.

7. Émettre des ragots

Les personnes qui ne savent discuter qu’en critiquant les autres ou en donnant leur opinion sur ce que fait ou dit leur entourage, ne font que révéler leurs propres insécurités. Le problème, elles vont vous remplir la tête de messages négatifs.

« Les grands esprits discutent des idées ; les esprits moyens discutent des événements ; les petits esprits discutent des personnes. » Eleanor Roosevel

Les relations de qualité sont basées sur un échange d’idées et de sensations. C’est ce qui nous aide à évoluer, grandir et accomplir nos rêves.

Se complaire dans les ragots et la critique des autres va puiser dans votre énergie et vous vider. La personne qui émet la critique se place au-dessus du bien et du mal et prend une position de pouvoir en prétendant être mieux que ceux qu’elle critique.

8. Vous faire des compliments toxiques

Les compliments toxiques sont des phrases dites sur le ton du compliment, sous-entendant une pique. Il s’agit d’attaque passive agressive.

Par exemple, quelqu’un peut vous dire avec un ton enjoué et souriant « Oh, comme c’est agréable de rencontrer quelqu’un qui ne se soucie pas de son physique ». D’un côté on vous fait un compliment et de l’autre on sous-entend que vous n’avez pas un physique agréable. Ça va vous démoraliser à la longue. Ces comportements toxiques affectent directement votre estime de vous.

9. Être dans la compétition

La compétition n’a rien d’amical. Elle met les gens les un contre les autres.

Au lieu de vous soutenir et vous appuyer pour donner le meilleur de vous-même, les personnes compétitives vont vouloir tester leur propre pouvoir.

Il n’est pas sain d’avoir constamment quelqu’un à vos trousses.

Seuls ceux qui ont suffisamment confiance en eux et dans leur propre réussite seront capables de vous apporter le soutien dont vous aurez besoin.

10. La relation unilatéralité

Une relation unilatérale se caractérise quand tous les efforts pour maintenir le lien, ne vont que dans un sens. Ceux qui ne viennent que quand cela les arrange, ceux qui exigent que les choses se fassent toujours à leur manière, ceux qui ne vous répondent pas toujours à un message …. sont autant de personnes qui vont vous donner l’impression d’être marginalisé ou mal aimé.

Les relations saines sont celles ou tous les acteurs de la relation font des compromis et se respectent.

Exprimez tout ce qui vous dérange dans une relation

Quand quelqu’un, par des manipulations ou des attitudes négatives, conteste en permanence ce que vous faites ou ce que vous ressentez, il va vous rendre la vie infernale.

Cela vous paralyse, cela vous empêche de vous exprimer clairement. C’est l’un des comportements les plus toxiques, frustrant et dégradant à la fois.

En résumé

Une relation saine doit être fondée sur trois piliers solides et fondamentaux. Si l’un d’entre eux est précaire ou inexistant, la relation ne peut pas se développer correctement. Les piliers fondamentaux d’une relation non toxique sont la confiance, le sentiment d’être aimé et le sentiment de liberté.

Dans une relation où les comportements toxiques ont tendance à être « pardonnés » et tolérés afin de soutenir la vie de couple (familiale ou la relation de travail), la personne, bien qu’elle ne puisse pas le savoir consciemment, va vivre une vie fade et modérée.

Si vous sentez que vous êtes dans une relation avec quelqu’un qui présente des comportements toxiques, vous devriez peut-être penser à vous éloigner de cette personne. Même si vous ne vous souhaitez pas mettre totalement fin à votre relation, vous devriez mettre de la distance et passer plus de temps avec des gens bienveillants à votre égard.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Subscribe to our mailing list

* indicates required

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :